Délit de paroles
 

[Depuis quand?][La petite fille et le banc][Transports du banc ]Paroles ]Universel][tristesse][ Délit]

Accueil 
Le banc? Quel banc? 
Délit de paroles 
Conclusion 
Vos questions 
Les Bancs qui parlent

Le banc des accusés

Au banc des accusés  Èpisode1 saison1 

Commissariat du 13éme, 2h et demi du matin.

Un banc de jeunes vient de subir une arrestation musclée sous un abri bus.

Le commissaire de Rocher, 20 ans de PJ, s’occupe de l’interrogatoire.

Il est tard, alors que le banc, hagard, cherche encore à comprendre la raison de son arrestation, de Rocher écarte sa chaise et se pose sur le banc. 

Le commissaire

    Bon, allez ! nom, prénom, profession†?

Le banc

Bah, j’en ai plusieurs†.mais cette nuit, on m’appelait le banc des réclamations.

Le commissaire

Bon, Ècoutez-moi, je n’ai pas pour habitudes qu’on se foute de ma gueule ! Alors maintenant tu vas cracher le morceau !

Le banc

    Mais, je n’ai rien fais moi ! je ne faisais juste que discuter...!

Le commissaire

    Allons, allons, on vous † pris en flagrant délit, alors maintenant avouez !

Le banc

Mais, puisque je vous le dis, j’étais la†, comme déja depuis 12 ans, je n’ai pas bougé d’un mètre, d’ailleurs on m'a meme cloué au sol de peur que je m’enfuie.

Le commissaire

Justement, vos complices, eux, se sont enfuis. Et ils ont laissé des traces derrière eux, et quelles traces !! de grandes inscriptions à la bombe.

Vous croyez maintenant passer inaperçu ?

Le banc

    Mais, je vous assure, je ne sais meme pas ce qu’ils ont écrit.

Le commissaire

    Arretez maintenant, on peut tout lire sur votre dossier !

Le banc

    Quel dossier ?

Le commissaire

Si vous continuez à vous taire, j’envoie votre dossier direct aux assises†!

Le banc

«ça tombe bien, j’ai plein de cousin dans la cour.

Bon, franchement commissaire, vous etes sur que vous ne vous méprenez pas sur mon cas ? Moi, j’essayais juste d’etre un bon support d’idées,

Une plage libre pour l’expression et le reve, quoi… !

Dans cette ville, on ne sait plus à quel banc se confier!

 ( Le commissaire dèmuni, d’une telle absurdité, vient de se rendre compte qu’il parlait à son banc)  

Le commissaire

Non mais je reve…!!!, Qui a mis ce banc dans mon bureau ? 

(Au meme instant, le lieutenant Dessais, vient de rentrer dans le bureau du commissaire et le surprend couché sur le banc) 

Le lieutenant

Heuuu…,Commissaire !!, je suis désolé de vous déranger, mais on vient juste d’avoir un appel de VilleJuif, concernant un banc qui parle !!!! Une histoire de dingue!

Le commissaire

Dèconnez pas Dessais, prenez tous les hommes disponibles du  commissariat, et allons-y en force.

Le banc

 Je peux venir avec vous ?

Le commissaire

    N’oubliez pas ce banc, Dessais ! Il pourrait nous servir d’interprète. 

( En entendant le banc parler, le lieutenant Dessais s’effondre lamentablement sur le banc)

Le banc

    Ahhhhhhh†!!!!! encore sur moi que ça tombe†!

Le commissaire

    Quelle nuit !

Le banc

    Bon…,j’vai tout vous dire commissaire, voila… Le banc à ville juif,

et bien…c’est mon cousin, et depuis peu de  temps…, Il s’est mis à causer.

Bon au début il ne parlait qu’aux chats, maintenant c’est vrai qu’il parle à tout le quartier et meme peut-etre un peu trop, ça commence à se savoir.

C’est lui d’ailleurs, qui m’a appris à parler, avec les bancs de l’ancienne école.

Ensemble, on a monté un collectif de bancs, on a meme un site Internet…!

(Dessais, abasourdi revient à lui, et regarde le commissaire)

Le lieutenant

Je suis désolé mais c’est la première fois que j’entends un banc parler.

 Le banc

    Et ce ne sera pas la dernière !!!! 

                                            Romain Guillon

 

 


Copyright (c) 2006-2007 le banc. Tous droits réservés.

mohammed@le-banc.eu